Responsable de programme

Zachary aime à dire qu’il est un pur produit Faurecia. Après avoir fait un stage dans le Groupe, il d’abord été recruté pour travailler dans une usine avant d’être ingénieur développement à Auburn Hills (Etats-Unis). Il travaille depuis douze ans dans le Groupe ce qui lui a permis de monter en compétences.  Aujourd’hui il est expatrié en France où il a été nommé Responsable Programme en 2016.

 

« J’ai eu de nombreuses occasions d’évoluer au fil des différents postes que j’ai occupés en 12 ans. Aujourd’hui, je travaille à Méru, en France, et je suis responsable de programme à la fois pour la planche de bord et les panneaux de portes d’un futur modèle, qui sera pour la première fois fabriqués aux États-Unis. Je pilote l’équipe programme et nous collaborons étroitement avec le client et les sites de production pour peaufiner le projet, parfaire la conception et mettre en place l’organisation et les outils nécessaires.

En charge de la mise en place du programme du début à la fin, je commence à travailler deux ans avant le lancement du projet et ma mission prend fin après le transfert du programme à l’équipe de production. Je travaille en liaison avec mes collègues ici à Méru, avec nos équipes client et bien sûr avec les membres de mon équipe programme, qui sont répartis sur tout le territoire américain. Ma principale responsabilité consiste à permettre à mon équipe de travailler dans les meilleures conditions.

À la fin de ma mission actuelle, quand tous les outils seront en place, j’irai aux États-Unis pour transférer le savoir-faire que nous avons développé ici et je lancerai le programme avec mon équipe. Et lorsque le premier véhicule sortira de la ligne d’assemblage, il sera équipé de nos panneaux de portes et de notre planche de bord. Ce sont les éléments que  vous voyez en premier quand vous vous asseyez dans une voiture. C’est donc une grande responsabilité et c’est très stimulant de travailler sur un tel programme.

Savoir communiquer est la première qualité d’un responsable de programme, je dois veiller à maintenir un contact permanent avec mon équipe. Le monde des équipementiers automobiles évolue très vite : il faut toujours avoir une longueur d’avance, anticiper ce que le client peut penser, demander et comment il peut réagir. Une bonne organisation est capitale pour rester en communication constante avec les équipes malgré le décalage horaire. Il faut aussi avoir de bonnes capacités de résolution de problème. Mais il faut surtout avoir beaucoup d’énergie et savoir s’amuser en travaillant ! »